Vendredi 13 mars, les élèves de Terminale Bac pro BEE ( Etudes du bâtiment, études et économie) ont profité d’une intervention peu commune : dans le cadre de l’opération « 100.000 entrepreneurs », Anne-Sophie Ovtcharenko, à la tête de l’entreprise Asteria Développement investie dans le « développement foncier », est venue présenter son quotidien de chef d’entreprise, et évoquer sa place de femme dans le monde encore très masculin de l’urbanisme.

TBEE

 

Originaire de la région parisienne, voilà maintenant une vingtaine d’années qu’Anne-Sophie Ovtcharenko a revêtu la tenue de chef d’entreprise : « A l’issue d’un bac en Gestion, et d’un échec à un BTS en formation initiale, j’ai intégré un BTS en alternance au sein d’une banque spécialisée dans le montage des crédits immobiliers, à Paris. Un premier pied dans le monde de l’immobilier, qui m’a rapidement poussée à créer une première, puis une seconde agence immobilière indépendante à Saint Jean de Luz et Ciboure. Très vite, je me suis rendue compte à quel point la valeur du terrain importait souvent davantage que de la maison ».

De là, s’est-elle alors dirigée vers un domaine d’activité inédit pour l’époque, et que l’on nommerait plus tard « le développement foncier ». L’enjeu est d’identifier les potentialités d’un terrain, pour y construire des programmes immobiliers, plus que des maisons individuelles. La démarche ? éplucher les PLU, identifier les potentialités offertes et rencontrer les propriétaires.

Une femme dans un monde d’hommes

A ce titre, l’entrepreneuse a rappelé aux jeunes la nécessité d’écoute et d’honnêteté à l’égard des propriétaires dont les terrains revêtent souvent une forte charge affective.

Ainsi, si elle est encore l’une des rares femmes à exercer ce type d’emploi, Anne-Sophie Ovtcharenko mise sur les qualités féminines : « les clients se sentent souvent plus rassurés par un interlocuteur féminin, réputé plus à l’écoute ».

La clé de la réussite ? Elle la voit également dans l’importance des réseaux, avec tous les acteurs du foncier, des élus au monde de la promotion immobilière ou à une large palette de citoyens. Contre toute attente, Anne-Sophie Ovtcharenko travaille d’ailleurs en lien avec la Chambre d’agriculture de Pau.

Promouvoir l’entreprenariat

L’enjeu de l’intervention était également de promouvoir l’entreprenariat.

Si elle n’en a pas occulté les difficultés, en termes de responsabilités, charge de travail et premières années fragiles, Anne-Sophie Ovtcharenko a motivé les élèves à prendre des responsabilités, les invitant à identifier « des secteurs innovants », niches à succès.

En fin de séance, l’entrepreneuse a travaillé avec les élèves sur la question de l’intégration dans le marché professionnel, commentant des CV et lettres de motivation que les élèves avaient préparés en amont.

togo

Christian Porto, enseignant en Gros oeuvre au sein de la section d’enseignement professionnel (SEP) du Lycée, participe à un programme de coopération initié par l’association « Togo 19 ». En jeu, la construction d’un mur à gauche dans le village de Wonougba Seva à 100 kms au Nord de Lomé, la capitale togolaise.
A ce titre, et ce notamment accompagné du président de l’association Jean-Louis Verlhac, et de son frère Michel Porto, ingénieur en bâtiment, Christian Porto a pour la première fois séjourné près d’une quinzaine de jours au Togo, durant les dernières vacances d’hiver, afin de participer au lancement de la construction.

togo2

togo3

togo4

togo5

togo6

PROJET EUROPEEN DEVELOPPEMENT DURABLE 

Pour sa première édition, l'organisme TERRE en association avec l'université Pau-Pays de l’Adour a lancé une compétition européenne à l'adresse de jeunes lycéens en collaboration avec l'ISA BTP.

Le lycée Cantau a relevé le défi en engageant une classe de 1ère S sur le thème du développement durable. Après une série de conférences en anglais, divers travaux pratiques et échanges avec des partenaires de lycées espagnols, anglais et néerlandais, les élèves ont dû plancher sur l'étude d'un problème environnemental afin de proposer une présentation sous forme numérique évaluée par un jury de chercheurs européens. Les premier et troisième prix ont été remportés par deux équipes du lycée Cantau et les vainqueurs iront présenter leur travail lors d'un voyage offert par TERRE.

I. Didon / C. Daudé

Téléchargez quelques exemples des travaux des élèves

 

 

AlessiaenTPavecleseleves conferenceTERRE  EnMedialanguepreparationdesposters

La classe de 1FIN 2017/2018 lors d'un chantier école "ravalement de façade"

1FINCAMBO

  Chantier à Cambo

Durée du chantier : 6 journées + 1 pose d'échaffaudage (R408) :

  • pose d'échaffaudage
  • nettoyage des façades
  • travaux préparatoires (avant-toits et murs)
  • mise en peinture avant-toits (3 couches)
  • mise en peinture des façades (1 couche de fixateur, 1 couche intermédiaire, 1 couche de finition)
  • démontage échaffaudage

Les volets ont été réalisées par une autre classe du lycée (2FIN).

La classe de 2nde FIN (2016/17) lors de sa première réalisation de chantier école :

 exposeragreage

Chantier à Bayonne, réalisation d'un régréage au sol.

Durée du chantier : une demi journée de 8h à 12h

Arrivée au chantier à 8h00, casse croute avec le client (croissants/chocolatines). Et top départ, c'est parti pour :

  • un nettoyage du sol et aspiration des poussières
  • une application de fixateur au sol
  • une mise en préparation (mélange) des sacs de ragréage
  • une mise en application au sol à l'aide de rateaux, rouleaux, débilleurs et flamandes
  • un nettoyage des outils

« C’est le détail qui fera la différence »

Il représentera la France aux prochaines finales européennes des Olympiades des métiers, en septembre 2018 à Budapest, dans la catégorie Réfrigération technique.

 

KevinPREPA

Kévin Guillevic (au centre) en stage de préparation à Bordeaux en février dernier, épaulé par son enseignant Yannick Marty (à gauche), et son coach officiel, Damien Deudon(à droite).

Kévin Guillevic, actuellement étudiant en BTS 2e année Fluides Énergies Domotique (FED) option Froid et conditionnement d’air, poursuit la préparation de ce grand rendez-vous.

La quête du Graal ? Il en devine les contours : «l’essentiel de la tâche à accomplir sera dévoilée en juin, mais je sais déjà que la victoire se jouera dans la rapidité d’exécution, alliée au sens du détail, aux finitions ».

Auprès de Damien Deudon, son coach officiel, ancien élève du Lycée Cantau et lui même finaliste français aux Olympiades des métiers en 2007 au Japon, Kévin poursuit avec sérieux et engagement le marathon de sa préparation : épaulé par son coach, il vient d’ailleurs de réaliser le sujet tombé à la finale internationale des Olympiades des métiers à Sao Paulo en 2015.

« Durant les vacances d’hiver, j’ai également suivi un stage de préparation mentale et physique à Paris, avec les autres finalistes de l’équipe de France. Nous y avons travaillé la résistance physique et mentale à travers une série d’épreuves. Parmi celles-ci, l’une consistait à alterner sur un vélo d’appartement, et ce durant près de trois heures, 1’30 de pédalage en rythme de course et 30 secondes de récupération. L’enjeu : repousser ses limites physiques et mentales », raconte-t-il, confiant avoir d’ailleurs terminé l’exercice dans un état second. « Seul le mental me faisait tenir ».

« Ne pas avoir de regrets »

Ces heures, ces jours, ces mois sont aussi autant de formes de renoncements : « mes cadeaux de Noël ou d’anniversaire sont du matériel de préparation ! », s’amuse-t-il. Kévin profite aussi du soutien logistique du fournisseur de fluides frigorigènes Climalife, qui n’a pas lésiné, gracieusement, sur le matériel,pour aider le finaliste.

C’est également notamment grâce au soutien de ce partenaire, et d’autres entreprises du domaine de l’énergétique qu’une quarantaine d’élèves de Bac pro FCA-ISEC (Froid et Conditionnement de l’air, et Installateur des systèmes énergétiques et climatiques) sera du voyage à Budapest en septembre prochain, pour soutenir leur camarade et découvrir cette vitrine des métiers que sont les Olympiades des métiers.

Quant à Kévin, il doit jongler cette année entre la préparation au concours et son cursus scolaire : « mon objectif est d’abord d’obtenir mon BTS, et mon ticket pour intégrer en septembre prochain l’Institut français du froid industriel (IFFI)à Paris » ajoute-t-il. Préserver sa vie sociale et familiale sera aussi crucial sur la route de la victoire.

La clé du succès réside sans doute dans ce juste équilibre à trouver, en privilégiant, l’affaire de quelques mois, une préparation dont les fruits serviront tant pour la poursuite d’études, que pour un avenir professionnel déjà prometteur.

Celui-ci se dessine déjà pour Kévin : « après mon BTS, et l’école d’ingénieurs à Paris, je rêve de voyager, tout en travaillant par exemple dans le domaine du froid maritime. Mon père, à la tête d’une entreprise de Froid, part à la retraite dans sept ans, de quoi aussi me donner des idées ».

 

Ils étaient tous présents à l'occasion du vernissage de l'exposition GEOMETRIE DANS LA NATURE qui se déroule du 6 février au 7 mars à la bibliothèque d'Anglet.

Ils ont imaginé, dans ce cadre, un "jardin de papier" à base de pliage en origami initié par Jacky Cresson, un des membres du Mathematicum (Centre de ressources et d'expérimentation en mathématiques de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour).

1STD2A Expo biblio anglet01

1STD2A Expo biblio anglet02

1STD2A Expo biblio anglet03

 

LES ELEVES DE 1 OBM (Ouvrage du Bâtiment : Métallerie) en ACTION.

L'école d’ingénieurs de l’ISA BTP d’Anglet participe à un projet humanitaire. Il s'agit de la construction d'une école dans le Tadjikistan. Les étudiants de dernière année vont donc après l'avoir conçu, mettre en œuvre une structure qui par la suite deviendra un bâtiment scolaire. C'est une structure porteuse en tube carré avec une couverture en bac acier et un remplissage en panneaux de bois, le tout entièrement isolé.

 

 Un groupe de 9 étudiants est venu au lycée CANTAU dans l’atelier Métallerie sur la matinée du 25 janvier pour découvrir les techniques de soudage. M. DUPLE, enseignant de la filière, et 3 élèves, Dyklan DELHOMME, Johañe OYHENARD ainsi qu’Hugo JESEQUELLOU ont prodigué leurs conseils pour permettre aux stagiaires de progresser.    

Les élèves de la section OBM et leur professeur Exemples d'assemblages réalisés

Mars 2018 : Nouvelle formation proposée par le Greta Sud Aquitaine et le Lycée Cantau

Coordinateur en Rénovation Énergétique Biosourcée

 

Renovationenergetique
    
           

Une formation complète dans le domaine de l’éco-construction 

Performance énergétique, éco-matériaux, approche globale, démarche de projet, qualité environnementale, spécificités du bâti ancien.

Une formation longue

7 mois de formation pour former les stagiaires au métier de coordinateur (755 heures)

Une formation modulaire

Pour s’adapter aux besoins de montée en compétences des professionnels.

Des compétences validées par une certification de niveau III

« Coordinateur en Rénovation Energétique et Bio-sourcés »

Des formateurs professionnels du bâtiment

Les intervenants de la formation sont toujours des professionnels du bâtiment choisis pour leurs qualités pédagogiques et leurs compétences techniques.

Du temps consacré à la pratique

Sur plateaux techniques pour apprendre les gestes techniques et s’assurer d’une bonne mise en œuvre des éco-matériaux.

Des stages en entreprise

Deux stages en entreprise, de 2 puis 4 semaines, intégrés au calendrier de la formation.

Public et pré-requis :

Demandeurs d’emploi  titulaires d’une qualification de niveau 4 dans le domaine du bâtiment et/ou d’une expérience professionnelle de 2 ans minimum

                                                     

Début de la formation : 12 mars 2018

        

Plus d’informations

Contact :

Alice Labefode – 05.59.52.25.25

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

UN ETUDIANT DE CANTAU EN EQUIPE DE FRANCE !!

Worldskills France vient d’officialiser les titulaires de l’Équipe de France 2018 qui défendront les couleurs de la France lors de la compétition européenne EUROSKILLS 2018 à Budapest.
Ces jeunes champions vont vivre une expérience unique et hors du commun lors de ces 10 prochains mois.

Kévin Guillevic, étudiant en deuxième année de BTS fluides énergies domotique au lycée Cantau, fait partie des sélectionnés dans l'équipe qui représentera la FRANCE à BUDAPEST en septembre 2018.

Pays basque : un drone au-dessus des toits du Petit Bayonne

Les toits et les façades du Petit Bayonne, les quais de la Nive… 18 étudiants du lycée Cantau d’Anglet pouvaient difficilement trouver plus beau terrain de jeu.
Ce jeudi matin 19 octobre, ces futurs géomètres spécialistes de la 3D ont fait décoller un drone du pont Pannecau, et ont arpenté les rues avec un scanner mobile, embarqué dans un sac à dos.

Un scanner et un drone ont quadrillé le quartier, pour réaliser une maquette 3D. Un terrain de jeu inédit pour les étudiants de la section apprentissage du BTS Géomètre Topographe.

Une maquette 3D
Les photos et relevés numériques collectés vont permettre de réaliser une maquette 3D du quartier, dans le but de simuler la consommation énergétique des bâtiments.
La réalisation de ce projet, qui a suscité la curiosité des Bayonnais, est le fruit d’une collaboration des section de BTS géomètre et de la Licence Pro Bâtiment et Construction Geo 3D du lycée Cantau d’Anglet et de l’école d’ingénieurs du bâtiment ISA-BTP d’Anglet également, et de leurs enseignants respectifs Christophe Bagieu et Benoît Beckers.

La Licence Pro Bâtiment et Construction Geo 3D a été créée en septembre 2017 au lycée Cantau. Elle est unique en France.