A l’approche des échéances finales de l’examen du Baccalauréat professionnel, les élèves de Terminale Bac Pro Froid et Conditionnement d’air (FCA) passent en ce printemps une « attestation d’aptitude à la manipulation des fluides frigorigènes ».

 tfcaff

Derrière ce jargon d’initiés se joue en fait un précieux sésame pour l’intégration dans le monde professionnel puisqu’obligatoire depuis 2009 pour manipuler des fluides en entreprise, le passage de cette attestation, dont le coût s’élève normalement à 850 euros pour deux jours et demi de formation, permet à des élèves de disposer, gracieusement pour eux, d’un atout non négligeable à faire valoir à leurs futurs employeurs.

Le lycée Cantau fut d’ailleurs en France le 2e établissement de l’Education nationale à faire passer cette attestation dans le cadre du cursus scolaire.

Des épreuves-marathon

Si l’attestation couronne un long apprentissage initié dès la Seconde bac pro, les élèves doivent venir à bout d’une série d’épreuves pour l’obtenir:

ü  Une épreuve théorique d’une heure qui consiste à atteindre au moins 70 % de réponses justes à un questionnaire à choix multiples (QCM) effectué par ordinateur.

ü  Une épreuve pratique de deux heures, organisée autour de la mise en charge d’une installation en fluide, la mise en service et la récupération du fluide, ainsi qu’une opération de brasage sur un tube de cuivre.

ü  Un test écrit, où le candidat doit décrire plusieurs procédures.

La non-obtention de cette attestation rendant l’intégration en entreprise très compromise, l’échec nécessite de repasser l’épreuve en la finançant par des fonds propres, ou à travers un soutien financier de Pôle Emploi ou d’une entreprise.